Nanette à bicyclette
L'aventure continue !

Menu

- Accueil
- Archives
- Album photo
- Mes amis

Articles récents

- Sur les routes de l'Himalaya
- Keylong - Leh : la route des grands cols (1ère partie)
- Kaza - Keylong
- Volleyball sous le sommet du Mont Blanc
- 1ère étape

Menu

- Le blog de l'été dernier
- Notre itinéraire


Sso-so-so-so-so ! Lha Gyalo !


Désolée, toujours pas de photos, ca plante ! Vous êtes un peu frustrés ? Je vous propose de lancer une collecte afin de me financer un mini ordi portable qui permettrait de mettre à jour le blog plus régulièrement, et y ajouter plein de photos.

 

2 jours déjà qu'il neige et un manteau blanc recouvre les rues de Lhasa. C'est la patinoire, donc toujours pas de vélo. En revanche, qqs belles batailles de boules de neige. Mais avec l'altitude, je ne fais pas la fière ! On est vite essouflé à 3600m.

 

Les équippes de nettoyage s'affairent

 

 

Bonhomme de neige à la guesthouse

 

J'avais plutot mal anticipé le froid. Pour ceux qui ne le savent pas, les batiments sont rarement chauffés en Chine, et en tout cas la guesthouse ne l'est pas ! -10 degres dehors, à peine zéro à l'intérieur, impossible de se rechauffer malgré les damarts et les litres d'eau chaude ingurgités. Les grands moyens s'imposent : shopping obligatoire ! Une fois de plus, je vais rentrer chargée comme un mulet (merci de m'épargner les jeux de mots faciles sur mon prénom !). Une doudoune en duvet et un pantalon double plus tard (North Fake évidemment), cela va un peu mieux.

 

 

Cet après-midi, le soleil daigne enfin se montrer. J'en profite pour faire qqs photos de l'impressionnant Potala, symbole de Lhasa et dernière residence du Dalai Lama avant sa fuite vers l'Inde, transformé en musée.
 

 

 

 

Forte présence militaire chinoise sur la place !

 

 

Le soir, je profite de l'ambiance magique qui règne autour du Jokang, avec ces milliers de pélerins qui viennent circombuler et se prosterner face au temple.

 

 

 

 

 

On m'avait dit que Lhasa etait devenu une immense cité chinoise. Mais même s'il est vrai qu'on pourrait se croire à Shanghai ou Chengdu lorsqu'on se promène dans les nombreuses artères commercantes, la présence tibétaine est bien palpable, et dès qu'on s'approche du Jokang ou que l'on se balade dans les petites rues, l'atmosphère est formidable.

 

 

 

 

 

Demain : le but 1er du voyage avec le festival de Monlam.

 

Ajouter un commentaire

quel périple !

enfin quelques nouvelles ... mais avec des frustrations par manque de photo. Il nous faut peut-être attendre ton retour... si j'ai bien compris il me faut commander un camion de déménagement pour l'aéroport ! Ici temps clément et ensoleillé. Bises pour te réchauffer.

Publié par geneviève
à 11:10, le 23/02/2008

Lien

Coucou la baroudeuse

Bon, sans les photos, ça ne fait pas rêver les bourgeois que nous sommes. Nous revenons de plages de rêve avec une eau à 30°, des hôtels 5 étoiles et un service aux petits soins... Alors une température à -10°C, des hôtels à 0°, ça ne doit pas aider à tes grasses matinées ! Profites-en et à bientôt. Bisous

Publié par Patrick et Virginie
à 09:56, le 26/02/2008

Lien

pas ti-noir

depuis quand est-ce que la neige et la glace constituent des raisons de ne pas faire de vélo?

Publié par Thomas
à 16:01, le 28/02/2008

Lien